Apprendre par coeur, c'est pas bête

Apprendre par coeur ... Quand ? Comment ?

Devoirs

  • A quel moment de la journée sommes-nous plus efficaces?

Il existe deux principaux pics d’apprentissage:

Le premier intervient le matin, vers 9-10 heures. Il faut un peu de temps à l’organisme pour se réveiller

Le deuxième pic d'activité se produit à partir de 15h00 jusqu’à 17h00. C’est à ce moment-là que nous travaillons le mieux.

Mais l’être humain peut se conditionner à tout. Si vous habituez votre organisme à réviser le soir après le dîner, vous serez performant à cette heure-là. Pour que le conditionnement soit efficace, il faut que le rythme de travail soit régulier, c'est-à-dire il faut travailler tous les jours à la même heure. L’important est aussi de dormir suffisamment, car le sommeil permet à la mémoire de fonctionner correctement. Le fait de travailler la nuit pose problème, car nous sommes régulés par le manque de lumière.

  • J'aime bien réviser en écoutant de la musique. Est-ce une bonne idée?

Des expériences ont montré que des bruits simples (circulation ou aspirateur) ne gênent pas la mémorisation. C'est la même chose pour la musique, classique ou jazz. En revanche, dès qu'il y a des paroles, surtout si elles sont en français, il y a une baisse de l'efficacité de 40 % ou plus.

  • Ne trouvez-vous pas qu'on apprend souvent bêtement par cœur?

Apprendre par cœur n'est pas bête, c'est même tout le contraire. La répétition est le mécanisme élémentaire de la mémoire. En général, il faut des dizaines, parfois même des centaines de répétitions pour apprendre quelque chose, notamment pour les apprentissages sensori-moteurs (vélo, ski, conduite automobile…).

  • J'apprends mon cours mais le jour de l'examen, il m'arrive d'avoir tout oublié. Comment faire?

Il se peut que l’apprentissage n’ait pas été assez efficace. Instaurer des périodes de repos donne de meilleurs résultats que l'apprentissage d'une seule traite. Le cerveau a besoin de temps et de sommeil, en particulier pour consolider les acquis. Les étudiants qui bachotent ont donc tout faux.

Il se peut aussi que l’information apprise ait été parasitée par une conversation juste avant l’examen. Heureusement, bien souvent, il suffit de quelques mots-clés pour faire ressurgir l’information stockée de la mémoire à long terme.

  • Notre alimentation a-t-elle un impact sur notre mémoire ?

Il est important de bien s’alimenter. Les neurones qui "poussent" ont besoin de protéines (viande, poisson, œuf) mais aussi de tous les nutriments essentiels, lipides, sucres lents (pâtes, frites, banane…), de vitamines (nourriture variée) et minéraux (chocolat).

À l’inverse, il faut supprimer tout ce qui est nocif au cerveau : l’alcool (qui détruit les neurones et une structure qui enregistre les souvenirs), le tabac (qui réduit la fluidité sanguine cérébrale), les drogues (y compris le cannabis) qui déséquilibrent les échanges chimiques entre les neurones.

  • J’ai l’impression de perdre mon temps à faire des fiches. Existe-t-il d’autres méthodes ?

Faire des fiches n’est pas une perte de temps. On ne peut pas tout apprendre. C’est pourquoi il est important de structurer l’information avec des chapitres, des sous-chapitres… Il faut vraiment rédiger ce résumé soi-même car c’est le travail que vous aurez effectué qui vous permettra de mémoriser l’information. Les mots-clés vont fonctionner comme un plan de rappel. Ils vous permettront de récupérer l’information stockée dans la mémoire à long terme.

  • Quel est le meilleur environnement pour apprendre en rentrant des cours ?

Quand on sort de l'école, il est nécessaire de se détendre pour reposer ses neurones après les heures de cours. Vous pouvez regarder une série, goûter, parler avec des amis, lire. Remettez-vous ensuite au travail, disons de 19h00 à 20h00 par exemple, avant le dîner. L’essentiel est d’avoir un rythme régulier et un cadre structuré.
Le meilleur endroit pour apprendre est un endroit calme. Une fois qu’on a appris, il peut être bon se retrouver entre amis et de se tester, de se poser des questions à tour de rôle, pour vérifier que le cours a été bien mémorisé.

 

Article très pertinent de Sophie de Tarlé "Alain Lieury, chercheur à Rennes 2 : Apprendre par cœur n'est pas bête" le Mardi 15 Octobre 2013 sur http://www.letudiant.fr 

×